Memorial Van Damme

 

A l'initiative de l'Echevin des Sports, Olivier Hartiel, la Ville invitait, pour la première fois en 2007, la jeunesse intéressée à assister gratuitement au célèbre Mémorial Ivo Van Damme à Bruxelles.

 

Une excellente idée que d'emmener la jeunesse a de telles manifestations à l'heure où l'on incite de plus en plus à la pratique sportive.


Chaque année, notre ville propose à une dizaine de jeunes de participer au Memorial Vandamme début septembre. 

 

Qui était  Ivo Van Damme?

 

Il était une fois... Ainsi commencent généralement les contes et ainsi commence la vie d'Ivo Van Damme. Mais dans ce cas, il ne sera pas question d'un "happy-end".

 

Né le 21 février 1954 dans un petit village près de Louvain, Ivo connaît une enfance tranquille.


Dès son plus jeune âge, il se révèle sportif : il joue au football sous les couleurs du Racing White mais très vite affiche une préférence pour l'athlétisme. Ce n'est pourtant qu'à 16 ans qu'il optera définitivement pour le tartan.


Au départ il s'intéresse surtout au 1500 et au 3000 m, mais très vite il découvre le 800 mètres. Il réalise un temps de 2.07.20 lors de son premier essai sur cette distance. En quelques mois, il améliore son temps de 5 grosses secondes...l'histoire est en marche...


Une main de fer dans un gant de velours...


Les mêmes termes reviennent systématiquement dans la bouche de ceux qui l'ont bien connu.

 

Ivo est un athlète exceptionnel non seulement par le talent mais également par le caractère.


Alors que les Belges se complaisent habituellement dans les seconds rôles, Ivo veut être le n° 1. Et pour parvenir à cet objectif, il est prêt à tous les sacrifices.

 

Ainsi, Ivo est une véritable bête de travail comme en témoigne sa fulgurante progression. Il est obsédé par les chronos. Il a une grande confiance en lui, en ses capacités, ce qui pouvait parfois passer pour de l'arrogance. Il n'en est pourtant rien.

 

En compétition, il ne fait jamais de cadeau mais est d'une sportivité exemplaire et en dehors du contexte sportif, Ivo est quelqu'un de sociable, un bon camarade, jamais le dernier à raconter une blague. Ivo est en fait doté d'un exceptionnel charisme qui lui permet d'entrer en contact facilement avec les gens qu'il rencontre, même si, comme chaque athlète de haut niveau, il pouvait se replier sur lui-même.


Ivo est également un précurseur en matière de relations publiques. Il soigne son image de marque en envoyant une carte postale aux journalistes sportifs alors qu'il est en stage à l'étranger.

 

En 1976, à 22 ans, il participe à ses premiers Jeux Olympiques à Montréal. Sa formidable volonté et ses innombrables efforts sont récompensés : médaille d’argent sur le 800 et sur le 1500. Il est accueilli en héros à son retour du Canada, mais selon lui, il peut mieux faire.

 

Dans son esprit, les jeux suivants seront ceux de son apogée athlétique, mais…

 

Un tragique accident de la route, survenu sur une autoroute du Sud de la France, alors qu'Ivo rentre d'un centre d'entraînement met une fin abrupte à cette carrière qui l'avait d'ores et déjà propulsé au firmament de l'athlétisme mondial.

 

Paradoxalement, c'est cette fin tragique qui fit entrer Ivo Van Damme dans le cercle fermé des mythes, des dieux du stade.