Pollution lumineuse

Quand on parle de pollution, on pense immédiatement aux déchets, à la pollution de l’air ou de l’eau, voire à la pollution sonore. Par contre il existe une forme de pollution beaucoup moins connue : « la pollution lumineuse ». Les éclairages publics, mal utilisés et/ou mal adaptés, envoient une quantité importante de lumière dans l’atmosphère en produisant des halos lumineux au-dessus des routes et des agglomérations. Ces halos sont une des formes de pollution lumineuse qui avec l’éblouissement, la lumière intrusive, les excès d’éclairage et les éclairages abusifs a des impacts sur l’être humain, la faune, la flore et participe à un gaspillage d’énergie (30 à 50% du flux lumineux est dirigé vers le ciel, le plus souvent toute la nuit, même là où ce n’est guère nécessaire). Il existe pourtant des solutions qui permettent de réduire la pollution lumineuse, sans porter atteinte à la sécurité, en respectant l’environnement, tout en consommant moins d’électricité donc en produisant moins de CO² et moins d’effet de serre [Source : ASCEN].

 

Pour plus d’information, vous pouvez télécharger les brochures suivantes ;

- « pollution lumineuse lumineuse : une pollution à part entière »

- « les impacts des éclairages sur les chauves-souris »

- « les impacts environnementaux de la pollution lumineuse »

- « les impacts humaines de la pollution lumineuse »

- « lutter contre la pollution lumineuse et économiser »

 

Pour visionner le film, « Losing the Dark », cliquez ici !